DE LA FAUX A L’ORDINATEUR


Le Livre

Introduction________________________________

derniere-de-couv


La première de couverture________________

couverture-1ere


La préface____________________________

La préface est de Mr Jean Grellier, Député des Deux Sèvres, circonscription Thouars-Bressuire

La table des matières_____________________

table-des-matieres

Remerciement________________________________

Merci à la maison d’édition Pays et Terroir et à son directeur M. Ménard. Vous pourrez commander le livre en ligne quand il sera édité. La sortie est prévu le 4 avril 2009.


7 commentaires so far
Laisser un commentaire

Bonjour,

Hubert me signale ton blog et la sortie de ton bouquin. Bravo et ça m’intéresse.

Je suis aussi allé voir le « traité de Versailles » sur Google. J’ai trouvé confirmation de ce que je savais déjà : les Allemands étaient très choqués d’avoir du subir des conditions de paix aussi dures alors qu’ils n’avaient pas l’impression d’être vraiment vaincus. En particulier, ils n’avaient pas été envahis.
Conclusion : en imposant des conditions de paix trop sévères, on provoque la revanche pour plus tard !
amitiés

Commentaire par François Nutchey

Bonjour Papi

Ton site est super, j’espere que toi aussi tu l’aime bien. Toute la famille vous fait de gros bisous.

Lou, Nanou et Jerome!

Commentaire par Lou

Salut Roger . Merci de nous avoir mis en lien.
Je t’ai renvoyé l’ascenseur en te mettant dans les sites et blogs locaux référencés. Car il y a beaucoup d’anciens agriculteurs dans l’association …et ils ont besoin de tes encouragements pour aborder l’ordinateur !
A bientôt.

Hubert

Commentaire par Rouaud Hubert

à défaulx de humer la terre fraichement retournée ou celle du foin coupé, en attendant le 4 avril mon cerveau me fait saliver de l’odeur fraiche de l’encre sur le papier…

Commentaire par renaud gilles

Cher Roger,

Vous avez su faire vivre à une petite citadine comme moi les bouleversements de votre vie, de votre métier, et de votre région.
Merci beaucoup d’avoir partagé vos souvenirs.

Nanou

PS. Je connais bien d’autres lecteurs enthousiastes qui n’ont pas osé laisser de message.

Commentaire par Anne Vallet

Bonjour M. Guionnet,

J’ai lu votre livre. et j’aurais tant de choses à vous dire.Alors en voici quelques unes, comme ça qui me viennent tout de suite.
D’abord quelle vie ! Dense et riche !
C’est un livre fort et necessaire. Il faut bien qu’à un moment donné, quelqu’un raconte comment étaient les choses… et d’où elles viennent.
C’est une très grande richesse. Description d’un cadre de vie, d’un engagement social et professionnel. La solidarité. Les autres. Description disons “extérieure” d’un auteur légitime, qui connait bien ce monde-là, et pour cause…
Le chapitre qui m’a le plus embarqué, cependant, c’est celui intitulé L’adolescence. Il y a tout au long du livre, dans l’écriture, une très grande pudeur. Qui pourrait être paradoxale d’ailleurs. Comme un trait caractéristique de son auteur : une envie de parler de sa vie sans réellement parler de soi. On traverse les époques et avec elles, le siècle. On dit souvent maintenant que les choses changent trop vite. Là j’ai cette impression aussi, que tout cela s’est passé dans un temps très court, qu’on a à peine le temps de s’accommoder d’une chose qu’il faut passer à une autre. La mécanisation y est pour grande partie responsable. On a l’impression qu’apprendre à se servir d’une machine va servir quelques années et qu’il faudra vite passer à autre chose. D’ailleurs toute cette revolution s’est déroulée le temps de 2 à 3 générations. Autant dire une seconde, c’est pareil. Sacré coup d’accélérateur sur des pratiques et des vies rythmées depuis la nuit des temps par les saisons et des savoir-faire bien digérés. Mais des vies aussi, souvent dures.
Si j’étais éditeur je vous dirais d’écrire un autre livre dans la foulée, pas une suite, mais un second opus.
Le livre que je vous demanderais maintenant c’est la description “intérieure”. Nous dire des choses sur l’homme qui incarne cette vie. Car nous ne sommes pas des êtres génériques, bien sûr. Ce serait votre contribution dans cette idée vaste et ancienne d’une description de cette sacrée Condition Humaine. Là c’est l’anthropologue qui parle, mais pas seulement… Tout ce que nous faisons de nos vies est piloté par une conscience, un regard, “une affaire intime” comme dirait Raymond Depardon. Mais aussi, avec Malraux, “de la chair d’Homme”. Et je suis sûr qu’on y verrait là les profondes motivations qui vous ont poussé à écrire ce livre, cette part singulière et universelle du partage : la transmission.
Ce serait même un beau sujet de film…
Je suis ravi d’avoir lu ce livre. Il est très touchant et riche. Et j’en suis très admiratif.

Respect. Avec un grand R.
Merci.
Gilbert.

Commentaire par Gilbert BRUN

Bonjour Monsieur
Je suis une amie et voisine de Christine qui m’a donné l’occasion de lire votre livre.
En tant qu’historienne je l’ai toruvé très intéressant car il permet de retracer de manière claire l’évolution d’une époque finalement brève et pendant laquelles beaucoup de changements ont vu le jour. Vous le faites très bien et avec le souci de ne pas rendre personnel ce témoignage d’un métier, d’une époque et d’une région.
D’autre part je trouve très parlante la manière dont vous montrez comment on passe d’un engagement personnel/ familial à un engagement dans sa ville et surtout comment on se trouve à gérer des dossiers où nous ne sommes pas les seuls acteurs même si aux yeux des gens vous êtes seuls responsables: cela oblige à une grande humilité.
Votre livre est un beau témoignage et je suis sûre qu’il intéressera des chercheurs qui auront à travailler sur les parcours de personnes comme vous qui démontrent également la richesse humaine et sa capacité à s’adapter dans un monde en constant bouleversement.

Meci encore pour ce moment bien agréable.
Cordialement
Sandrine Mansour-Mérien

Commentaire par s.mansour-merien




Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s